Qui sont les risk managers ?

Date de publication : 09/11/2017  |  V. D.

L’Amrae vient de publier l’édition 2017 du baromètre du risk manager. Cette 5e édition, réalisée auprès de plus de 270 risk managers, mesure les évolutions de la profession.

Le profil 

Il s’agit principalement d’un homme âgé de 46 ans (dans plus de 50 % des cas) exerçant en Île-de-France (72,5 %). Il exerce dans des entreprises grands comptes (62 %). Il a davantage un profil ERM (Entreprise Risk Management) avec une gestion globale des risques (40 %). Un chiffre en nette augmentation qui a détrôné les risk managers qui ne gèrent que la partie assurances et prévention (24 % en 2017 contre 42 % en 2013).  

44 % dépendent de la direction générale et 31 % de la direction financière. 

La fonction tend à se féminiser davantage (45 % des répondants au lieu de 41 % en 2015).

91 % sont concernés par les risques opérationnels 
83 % par la fraude 
79 % par les risques cyber 
79 % par les risques environnementaux  

76 % des risk managers prennent en compte les risques sécurité/sûreté dans leur gestion des risques mais ne sont que 45 % à avoir une relation étroite avec la fonction sécurité/sûreté. 

Budget 

58 % des risk managers déclarent disposer d’un budget de fonctionnement suffisant, un chiffre à la baisse. Ils étaient 77 % en 2015 à être satisfaits.

>>> Pour aller plus loin : Le Baromètre du risk manager 2017