Guide de bonnes pratiques pour les études d’ingénierie du désenfumage dans les ERP

Date de publication : 02/11/2017  |  Anne Thiry-Muller - LCPP

Guide de bonnes pratiques pour les études d’ingénierie du désenfumage dans les ERP

Le désenfumage fait partie des mesures prescrites dans le règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux ERP. Depuis 2004, le dimensionnement d’une installation de désenfumage peut être réalisé soit par l’application des solutions prévues par les instructions techniques nos 246 et 263, soit par le dimensionnement d’une solution sur-mesure, vérifiée en faisant appel à l’ingénierie du désenfumage.

À noter

QUELLES CONSÉQUENCES SUR LE DÉROULEMENT DES ETUDES ISI ?

Reconnu compétent en ingénierie de désenfumage depuis avril 2010, CNPP a participé à la rédaction du guide.

Ce document devrait fluidifier une démarche perçue aujourd’hui comme assez lourde. Sans nécessairement devoir assimiler tout son contenu, le maître d’ouvrage y trouvera des éléments qui l’aideront à poser son problème, définir le cahier des charges et planifier l’intégration de l’étude dans son projet. Les services instructeurs y trouveront des méthodologies, des scénarios et critères d’acceptabilité « imposés » pouvant couvrir une grande partie des cas, et les conditions de recours à des hypothèses sur mesure.

La vocation du guide est d’harmoniser les pratiques des organismes et de réviser les anciens scénarios imposés, parfois disproportionnés par rapport à la situation réelle. L’exercice était délicat : un foyer surdimensionné peut compromettre la solution de désenfumage avant sa mise en œuvre ; à l’inverse, retenir un foyer sous-dimensionné peut aboutir à un cahier des charges d’exploitation extrêmement contraignant. Les scénarios imposés du guide ont donc été conçus pour être plus proches de la réalité tout en restant enveloppés dans une classe de risque donnée.

Enfin, le guide est un support potentiellement évolutif affranchi de l’inertie associée à la publication des textes réglementaires. Il permettra d’introduire des recommandations sur des pratiques nouvelles, qui font encore l’objet d’évolutions, comme on le voit pour l’ingénierie d’évacuation, une démarche aujourd’hui précisée et décrite en annexe du guide.

 

Grégoire Pianet

Chef de service Études et Modélisation

CNPP, département Feu et Environnement

Cette seconde solution sur-mesure faisant appel à l'ingénierie repose sur l’application de principes scientifiques dans le but d’évaluer l’acceptabilité d’une installation de désenfumage au moyen de l’analyse de scénarios d’incendie. En France, ce travail est exclusivement réalisé par un organisme reconnu compétent par le ministère de l’Intérieur.

Un document pédagogique

En 2014, la nécessité d’écrire un document pédagogique, permettant de faciliter le recours à ce type d’études et de réunir les organismes reconnus compétents afin d’harmoniser certaines pratiques, s’est fait sentir. Le LCPP, avec le concours d’un groupe de travail regroupant notamment des maîtres d’ouvrage privés et publics, des organismes reconnus compétents en ingénierie du désenfumage, des sapeurs-pompiers (BSPP et FNSP) et des représentants de deux ministères, dont celui de l’Intérieur, a mené le projet.

Le « Guide de bonnes pratiques pour les études d’ingénierie du désenfumage dans les établissements recevant du public », disponible sur le site du LCPP, est paru mi-2017. Le document est fondé d’une part sur le dialogue entre ces acteurs, et d’autre part sur plus de douze ans de retour d’expérience.

L’ouvrage apporte notamment les plus-values suivantes :

  • clarification des rôles et des responsabilités des acteurs ;
  • harmonisation sémantique, à l’aide de définitions issues principalement des normes NF EN ISO 13 943 de mars 2011 et NF S 61-931 de février 2014 ;
  • formalisation du processus d’ingénierie du désenfumage ;
  • définitions de scénarios de feu imposés afin d’homogénéiser les études et d’assurer un certain niveau de sécurité ;
  • harmonisation de la manière d’évaluer la performance du désenfumage, notamment à l’aide de critères d’acceptabilité prédéfinis ;
  • enracinement de l’estimation de la durée d’évacuation des personnes, cette dernière étant rentrée dans les pratiques sans jamais avoir été formellement définie ;
  • clarification concernant les essais de désenfumage sur site, en listant les différents types d’essais possibles et en clarifiant leurs apports et leurs limites, en fonction de l’objectif souhaité.

Ce guide clarifie le processus d’une étude d’ingénierie de désenfumage, le rôle et la responsabilité de chacun et la terminologie consacrée. Il assure également une certaine harmonisation entre les pratiques des différents organismes reconnus compétents.