Affaire Lactalis : vol d’un ordinateur dans les bureaux de la répression des fraudes

Date de publication : 31/08/2018  |  G.C. et M.P.

Photo GC/Face au Risque
Photo GC/Face au Risque

Trois ordinateurs et une tablette ont été volés en mai 2018 dans les bureaux de la DGCCRF. L’un d’eux contenait des informations confidentielles sur l’affaire du lait infantile contaminé à la salmonelle, a révélé Le Canard enchaîné fin août 2018.

Le 10 mai 2018, trois ordinateurs et une tablette ont été volés lors d'un cambriolage dans une annexe parisienne de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), un des services en charge de l'enquête sur le scandale Lactalis.
L'un des ordinateurs contenait apparemment des éléments sensibles issue de l’enquête préliminaire, ouverte en décembre par le parquet de Paris, pour blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui.

D'après une déclaration de la DGCCRF à l'AFP, l'ordinateur contenait des informations relatives à la gestion administrative du retrait des produits Lactalis et non des documents issus de l'enquête pénale.

Si, pour le moment, l'hypothèse d'un vol ciblé n'a pas été établie (d'autres effets ayant été volés dans différents bureaux et étages), les parents d'un enfant ayant consommé du lait contaminé ont porté plainte le 29 août 2018 pour dissimulation de preuves.

L'affaire Lactalis

Fin 2017, près de 40 nourrissons ont été contaminés par des salmonelles après avoir bu un lait infantile produit dans l’usine Lactalis de Craon, en Mayenne. 

Le 18 juillet 2018, une commission d’enquête parlementaire créée suite au scandale sanitaire rendait son rapport. Il préconise, entre autres, l’obligation de transmettre les autocontrôles, un service de contrôle unique en charge de la sécurité sanitaire des aliments avec un renforcement des effectifs, une harmonisation des procédures de retrait-rappel en grande distribution et une meilleure information des consommateurs en cas de crise. Un projet de loi devrait être déposé avant la fin de l’année.